Établir son budget de mariage

Pre­mière étape après les fian­çailles (en géné­ral) : aller rêver sur Pin­te­rest et les blogs d’inspirations, avec des pho­tos de mariage tous plus dingues les uns que les autres. On vous l’accorde, cette étape est cool. Mais la sui­vante, un peu moins fun, n’en est pas moins pri­mor­diale : éta­blir un bud­get, sans quoi vous ris­quez de par­tir dans tous les sens, de vous retrou­ver dans le rouge, ou de vous retrou­ver avec un post impor­tant avec… 0 de budget !

On vous aide ici dans cette étape : vous ver­rez, ça va bien se pas­ser ! Bonne lecture.

Qui paye et combien ?

Pre­mière grande ques­tion : quelle va être votre enve­loppe globale ?

    Pour cela, il va fal­loir défi­nir qui paye, et combien :
  • Vos familles : vos parents ont-ils pré­vu de par­ti­ci­per finan­ciè­re­ment au mariage ? Si oui, à quelle hau­teur ? Il existe plu­sieurs modes de fonc­tion­ne­ment : les parents peuvent par exemple payer un poste pré­cis (le cham­pagne par exemple), ou au pro­ra­ta de leurs invi­tés… à vous de trou­ver la for­mule qui vous cor­res­pond ! En tout cas, si les familles s’impliquent dans l’organisation, il est impor­tant d’avoir une dis­cus­sion en toute trans­pa­rence sur ce sujet avec les deux familles dès le début des pré­pa­ra­tifs, même si elle est incon­for­table. Cela évi­te­ra des ran­cœurs, des malentendus…
  • Vous : com­bien êtes-vous prêts à mettre dans votre mariage ? Et avec quel argent (épargne, épargne entre­prise…) ? On parle ici de res­sources finan­cières, mais aus­si de “phi­lo­so­phie” : que repré­sente pour vous cette jour­née ? Rêvez-vous d’un grand mariage ou d’une union en toute simplicité ?

Les grands postes de dépenses

Une fois votre enve­loppe glo­bale défi­nie, il est temps de vous atte­ler à la répar­ti­tion de celle-ci entre les dif­fé­rents grands postes de dépenses.

    Nous vous les dres­sons ci-des­sous afin que vous n’en oubliez aucun (et que vous ne vous retrou­viez pas à ne plus avoir un cen­time pour le pho­to­graphe par exemple…) :
  • Le lieu de récep­tion : nous avons dédié un article à ce sujet ici. Il est impos­sible de vous don­ner un prix moyen tel­le­ment les prix varient (de quelques cen­taines d’euros à plus de 20 000 €). Ces prix varient notam­ment en fonc­tion : du style (châ­teau, salle des fêtes…), de la région, de la capa­ci­té d’accueil, de la sai­son… Notre conseil : fixez un bud­get maxi­mum pour ce poste avant de vous lan­cer dans vos recherches. Cela vous fera gagner beau­coup de temps et vous évi­te­ra des déceptions.
  • Le trai­teur : comp­tez entre 40 et 150€ par convive pour le repas com­plet, en fonc­tion de la for­mule choi­sie et du stan­ding du pres­ta­taire. Avec cette dépense vient éga­le­ment le sujet des bois­sons : si vous faites un mariage avec alcool, comp­tez en moyenne une bou­teille de vin rouge pour 2, et une bou­teille de cham­pagne et de vin blanc pour 3. Enfin, pré­voyez-vous un brunch le len­de­main ? Un brunch peut vite chif­frer et cette dépense est donc à prendre en compte dans votre bud­get. Nous avons dédié un article au choix du trai­teur ici.
  • Le pho­to­graphe : une fois de plus, le prix est très variable, mais pour un bon pro­fes­sion­nel, comp­tez entre 1100€ et 3000€ en fonc­tion des options choi­sies (durée de pré­sence, film ou uni­que­ment photos…).
  • Le DJ : comp­tez entre 500 et 1500€.
  • Les fleurs : sou­vent, les fleurs consti­tuent l’essentiel de la déco­ra­tion, et leur prix glo­bal s’é­lève à 2000€. Si vous sou­hai­tez des cou­ronnes de fleurs, bou­ton­nières… faites le chif­frer éga­le­ment, cela peut vite faire grim­per le budget.
  • Vos tenues : une fois de plus, le prix pour une robe de mariée ou un cos­tume varie beau­coup d’une bou­tique à l’autre, d’un créa­teur à l’autre.
    Voi­ci pour les postes prin­ci­paux. À ceux-ci s’ajoutent, selon le type de mariage que vous avez choi­si, de poten­tielles nom­breuses dépenses sup­plé­men­taires :
  • Déco­ra­tion
  • Loca­tion de mobilier
  • Coif­fure et maquillage
  • Animations
  • Pape­te­rie (faire-parts, menus…)
  • Alliances
  • Cadeaux invités
  • Voi­ture des mariés 
  • Voyage de noces
    Enfin, deux bud­gets à ne pas oublier :
  • 380€ pour votre pré­pa­ra­tion au mariage Unio, car au milieu de toute cette folie des pré­pa­ra­tifs, il ne faut pas oublier le pour­quoi de votre engagement.
  • Pré­voir une petite marge (10%) pour les impré­vus et envies de der­nière minute.

Idées pour réduire son budget

Tout cela vous fait un peu dres­ser les poils ?

    Pas de panique, voi­ci quelques astuces pour réduire cer­tains posts :
  • Vous marier “hors sai­son” : cer­tains postes de dépenses (notam­ment le lieu) seront beau­coup moins chers qu’en plein mois de juillet.
  • Vous marier en semaine : idem que en hors saison.
  • Récu­pé­rer ! Par exemple : 
    • Pour la robe de mariée, vous trou­ve­rez des robes de seconde main chez https://la-seve.fr et des robes d’essayage chez https://dressing-club.com/fr ; il existe des lieux comme ceux-ci dans toute la France, nous vous pro­po­se­rons bien­tôt un article à ce sujet !
    • Pour la déco­ra­tion : rache­tez la déco­ra­tion de mariage pas­sés sur https://www.mariezvous.fr/ par exemple.
  • Faites un maxi­mum de choses vous-mêmes : vous trou­ve­rez notam­ment plein d’ins­pi­ra­tions DIY sur Pinterest.
  • Pen­sez au mariage par­ti­ci­pa­tif : si tout le monde appor­tait une spé­cia­li­té de chez lui pour le brunch par exemple ?
Avez-vous d’autres idées ? Nous serions ravis de les lire en com­men­taires. Nous vous sou­hai­tons de beaux préparatifs !